Washington « condamne » les « attentats » à Kaboul qui portent la « marque » des talibans

Par

Les Etats-Unis ont condamné mardi « sans ambiguïté » les deux explosions qui ont secoué Kaboul, évoquant des « attentats » qui portent « toutes les marques » des attaques des talibans.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Les Etats-Unis ont condamné mardi « sans ambiguïté » les deux explosions qui ont secoué Kaboul, évoquant des « attentats » qui portent « toutes les marques » des attaques des talibans.

« Nous ne sommes pas en mesure d’en attribuer officiellement la responsabilité à ce stade, mais bien entendu elles portent toutes les marques de la vague d’attaques des talibans que nous avons observée ces dernières semaines », a dit le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price devant la presse.

Deux fortes explosions ont secoué la capitale de l’Afghanistan mardi soir, à deux heures d’intervalle environ, dont l’une a été attribuée par des sources sécuritaires à un véhicule piégé à proximité du domicile du ministre de la Défense, dans le centre de Kaboul.

Les talibans mènent depuis trois mois une offensive tous azimuts contre les forces afghanes, à la faveur du retrait des forces internationales du pays, et se sont emparés de vastes zones rurales du pays.

« Il est important que les talibans reconnaissent qu’ils ne peuvent atteindre leurs objectifs en prenant le pouvoir par la violence », a ajouté le porte-parole de la diplomatie américaine, soulignant la volonté de Washington d’« accélérer les pourparlers de paix en cours ».

Le retrait des forces américaines doit s’achever d’ici au 31 août, mais le chef des opérations militaires américaines en Afghanistan, le général Kenneth McKenzie, a indiqué fin juillet que les Etats-Unis poursuivraient leurs frappes contre les talibans, si ceux-ci ne cessaient pas leur offensive.

« Nous continuons de nous tenir aux côtés de nos partenaires afghans », a déclaré mardi Ned Price.

Aucun bilan officiel de ces deux explosions n’était immédiatement disponible, mais une source sécuritaire afghane a fait état de trois personnes tuées et deux blessées dans la première explosion, sans autre détail.

Des tirs nourris étaient entendus dans le centre de Kaboul, 30 minutes après la seconde explosion.

fff-burs-vgr/rle

Mediapart n’a pas participé à la rédaction de cette dépêche, qui fait partie du flux automatisé de l’Agence France-Presse (AFP). L’AFP est une agence de presse mondiale d’origine française fournissant des informations rapides, vérifiées et complètes sur les événements qui font l’actualité nationale et internationale, utilisables directement par tous types de médias. En savoir plus.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous