Sobeval: l’abattoir dénoncé par L214 autorisé à une reprise « partielle » de l’activité

Par

La préfecture de la Dordogne a autorisé mercredi la reprise « partielle » des activités de l’abattoir de veaux de la Sobeval, à Boulazac, à l’arrêt depuis le 28 février après la diffusion d’une vidéo de l’association de défense des animaux L214., qui a jugé ce redémarrage « scandaleux ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La préfecture de la Dordogne a autorisé mercredi la reprise « partielle » des activités de l’abattoir de veaux de la Sobeval, à Boulazac, à l’arrêt depuis le 28 février après la diffusion d’une vidéo de l’association de défense des animaux L214., qui a jugé ce redémarrage « scandaleux ».