Benalla jugé du 13 septembre au 1er octobre pour les violences du 1er-mai 2018 et l’affaire des passeports

Par

Alexandre Benalla, ancien collaborateur d’Emmanuel Macron, sera jugé du 13 septembre au 1er octobre pour des violences commises lors de la manifestation du 1er-mai 2018 et l’utilisation frauduleuse de passeports diplomatiques, a annoncé mardi le tribunal correctionnel de Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alexandre Benalla, ancien collaborateur d’Emmanuel Macron, sera jugé du 13 septembre au 1er octobre pour des violences commises lors de la manifestation du 1er-mai 2018 et l’utilisation frauduleuse de passeports diplomatiques, a annoncé mardi le tribunal correctionnel de Paris.