Covid-19: les droits des résidents d’Ehpad « grandement entravés », juge la Défenseure des droits

Par

Le droit à une « vie privée et familiale » a été plus entravé au cours de la crise sanitaire pour les résidents d’Ehpad que pour le reste de la population, dénonce mardi la Défenseure des droits dans un rapport qui formule une soixantaine de recommandations pour garantir leur « liberté ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le droit à une « vie privée et familiale » a été plus entravé au cours de la crise sanitaire pour les résidents d’Ehpad que pour le reste de la population, dénonce mardi la Défenseure des droits dans un rapport qui formule une soixantaine de recommandations pour garantir leur « liberté ».