Ghana: audience reportée, 21 militants LGBT restent en détention

Par

Un tribunal ghanéen a reporté vendredi au 8 juin l’audience de mise en liberté de 21 militants LGBT, détenu depuis déjà deux semaines et accusés de « rassemblement illégal » dans une ville du Sud-Est du Ghana, pays très religieux théâtre d’une récente vague d’homophobie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un tribunal ghanéen a reporté vendredi au 8 juin l’audience de mise en liberté de 21 militants LGBT, détenu depuis déjà deux semaines et accusés de « rassemblement illégal » dans une ville du Sud-Est du Ghana, pays très religieux théâtre d’une récente vague d’homophobie.