Accusations de harcèlement chez Ubisoft: le PDG annonce des sanctions

Par

Le PDG d’Ubisoft, éditeur français de jeux vidéo dont plusieurs cadres sont accusés d’agressions et de harcèlement sexuel, a annoncé vendredi qu’un vice-président avait démissionné et qu’un autre avait été mis à pied pour « comportements inappropriés ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le PDG d’Ubisoft, éditeur français de jeux vidéo dont plusieurs cadres sont accusés d’agressions et de harcèlement sexuel, a annoncé vendredi qu’un vice-président avait démissionné et qu’un autre avait été mis à pied pour « comportements inappropriés ».