Algérie-France: aucune « renonciation » à la défense du dossier mémoriel (président)

Par

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé dimanche soir la défense du dossier de la mémoire nationale qui « ne saurait faire l’objet de renonciation ni de marchandage » dans le cadre des relations bilatérales entre l’Algérie et la France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé dimanche soir la défense du dossier de la mémoire nationale qui « ne saurait faire l’objet de renonciation ni de marchandage » dans le cadre des relations bilatérales entre l’Algérie et la France.