Des rescapés des attentats du 13-Novembre répondent à Trump

Le 4 mai, lors du congrès annuel de la NRA, le puissant lobby pro-armes, Donald Trump est revenu sur les attentats du 13-Novembre à Paris, mimant la scène et affirmant qu’il y aurait eu moins de morts si les victimes avaient été armées. Le Quai d'Orsay a exprimé « sa ferme désapprobation ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vendredi 4 mai, le président américain Donald Trump a pris la parole au congrès annuel de la NRA, le puissant lobby pro-armes, à Dallas (Texas). Il a prononcé un discours sans nuance en faveur des armes à feu au cours duquel il est notamment revenu sur les attentats du 13-Novembre à Paris, affirmant qu'ils auraient fait moins de morts si les victimes avaient été armées. Le Quai d'Orsay a exprimé samedi après-midi « sa ferme désapprobation des propos du président Trump ».