Effectifs réduits dans les ambassades britanniques d'Iran et d'Irak

Par
Les effectifs des ambassades britanniques d'Iran et d'Irak ont été ramenés au minimum après la mort du général iranien Qassem Soleimani, commandant de la force Al Qods, tué dans la nuit de jeudi à vendredi par un drone américain à Bagdad, rapporte la chaîne Sky News, citant des sources diplomatiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Les effectifs des ambassades britanniques d'Iran et d'Irak ont été ramenés au minimum après la mort du général iranien Qassem Soleimani, commandant de la force Al Qods, tué dans la nuit de jeudi à vendredi par un drone américain à Bagdad, rapporte la chaîne Sky News, citant des sources diplomatiques.