Forte baisse des crimes et délits en mars en raison du confinement

Par

Les crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie sont en nette baisse en mars par rapport à février en raison des effets du confinement, selon le service statistique du ministère de l’Intérieur (SSMI).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie sont en nette baisse en mars par rapport à février en raison des effets du confinement, selon le service statistique du ministère de l’Intérieur (SSMI).