Le chercheur Roland Marchal raconte une détention « très douloureuse » en Iran

Par

Le chercheur français Roland Marchal, libéré le 20 mars après plus de neuf mois de détention en Iran, a raconté une détention très « douloureuse » lundi dans sa première déclaration publique depuis son retour en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chercheur français Roland Marchal, libéré le 20 mars après plus de neuf mois de détention en Iran, a raconté une détention très « douloureuse » lundi dans sa première déclaration publique depuis son retour en France.