Au tribunal d'instance d'Abbeville, «ici au moins il y a un dialogue»

Libération s'est rendu dans la Somme, vendredi, pour observer ce qui se passe devant le juge en cas de petit litige. La réforme de la justice, qui prévoit de fusionner « grande instance » et « instance », inquiète citoyens et magistrats.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des crédits à la consommation pas remboursés. Des loyers en retard, où les propriétaires se présentent eux-mêmes devant le juge et le locataire se défend seul. Des litiges à moins de 10 000 euros, malfaçons dans les travaux, arbres du voisin qui dépassent. Quelques référés aussi, des expulsions demandées par la société HLM locale. Libération a suivi les audiences du tribunal d’instance d’Abbeville (Somme).