Divisions européennes sur un projet de force rapide pour la gestion des crises

Par

L’Union européenne doit se doter d’une force d’intervention rapide si elle veut être une « puissance géopolitique », mais cette proposition suscite des « réticences » et des « questions », a reconnu jeudi le chef de la diplomatie européenne après une réunion des ministres de la Défense à Bruxelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Union européenne doit se doter d’une force d’intervention rapide si elle veut être une « puissance géopolitique », mais cette proposition suscite des « réticences » et des « questions », a reconnu jeudi le chef de la diplomatie européenne après une réunion des ministres de la Défense à Bruxelles.