En Floride, une nouvelle loi électorale accusée de cibler les minorités

Par

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, considéré comme un possible candidat à la présidentielle américaine de 2024, a signé jeudi une loi électorale limitant le vote par correspondance, que ses détracteurs accusent de cibler les minorités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, considéré comme un possible candidat à la présidentielle américaine de 2024, a signé jeudi une loi électorale limitant le vote par correspondance, que ses détracteurs accusent de cibler les minorités.