Le dioxyde de titane « pas sûr » en tant qu’additif alimentaire (autorité européenne)

Par

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a estimé jeudi que le dioxyde de titane, connu aussi comme le colorant E171, ne pouvait plus être considéré comme sûr en tant qu’additif alimentaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a estimé jeudi que le dioxyde de titane, connu aussi comme le colorant E171, ne pouvait plus être considéré comme sûr en tant qu’additif alimentaire.