L’Etat prêt à un nouveau soutien financier pour une importante usine de pâte à papier

Par

Après un premier prêt de sept millions d’euros, l’Etat français est « prêt à apporter un nouveau soutien financier » à l’usine de pâte à papier Fibre Excellence, détenue par un groupe canadien et dont dépendent des milliers d’emplois, a-t-il annoncé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après un premier prêt de sept millions d’euros, l’Etat français est « prêt à apporter un nouveau soutien financier » à l’usine de pâte à papier Fibre Excellence, détenue par un groupe canadien et dont dépendent des milliers d’emplois, a-t-il annoncé.