Le président ivoirien perd un procès contre un journaliste en France

Par

Le tribunal de Paris a relaxé jeudi un journaliste et le directeur de publication de « La lettre du continent », poursuivis en diffamation par le président ivoirien Alassane Ouattara pour un article de 2017 sur les fonds souverains de ce pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le tribunal de Paris a relaxé jeudi un journaliste et le directeur de publication de « La lettre du continent », poursuivis en diffamation par le président ivoirien Alassane Ouattara pour un article de 2017 sur les fonds souverains de ce pays.