France: bronca des féministes pour le premier jour du ministre de l’Intérieur, accusé de viol

Par

Nommé lundi soir ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin a vécu mardi une première journée mouvementée avec plusieurs manifestations de militantes féministes qui appellent à sa démission, en raison d’accusations de viol à son encontre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nommé lundi soir ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin a vécu mardi une première journée mouvementée avec plusieurs manifestations de militantes féministes qui appellent à sa démission, en raison d’accusations de viol à son encontre.