Retrait des livres scolaires à Hong Kong: Pompeo dénonce un acte « orwellien » de « censure »

Par

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a dénoncé lundi un acte « orwellien » de « censure » de la part de la Chine, après que le gouvernement de Hong Kong a ordonné aux écoles de retirer les livres qui pourraient violer la loi sur la sécurité nationale imposée la semaine dernière par Pékin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a dénoncé lundi un acte « orwellien » de « censure » de la part de la Chine, après que le gouvernement de Hong Kong a ordonné aux écoles de retirer les livres qui pourraient violer la loi sur la sécurité nationale imposée la semaine dernière par Pékin.