Pékin souhaite que Trump ne soit pas réélu, selon le renseignement américain

Par

La Chine préfèrerait que Donald Trump ne soit pas réélu lors de la présidentielle américaine du 3 novembre, et a « accentué ses efforts d’influence » en amont du scrutin, ont estimé vendredi les services de renseignement américains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Chine préfèrerait que Donald Trump ne soit pas réélu lors de la présidentielle américaine du 3 novembre, et a « accentué ses efforts d’influence » en amont du scrutin, ont estimé vendredi les services de renseignement américains.