Le patron du FN du Rhône juge un mémorial des enfants juifs exterminés «trop politisé»

Par

Le chef de file du FN en région Auvergne-Rhône-Alpes, Christophe Boudot, estime que la mémoire de la déportation transmise par le mémorial des enfants juifs d'Ysieu est « trop politisée » car elle porte trop à « la repentance ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chef de file du FN en région Auvergne-Rhône-Alpes estime que la mémoire de la déportation transmise par le mémorial des enfants juifs d'Ysieu est « trop politisée » car elle porte trop à « la repentance », rapporte Le Figaro. Christophe Boudot, qui fut la tête de liste aux élections régionales, en décembre dernier, et qui est actuellement à la tête de la fédération frontiste du Rhône, juge que le Mémorial des enfants juifs exterminés, géré par une association à Izieu (Ain), mérite donc de voir réduits ses subsides.