Les violences au Capitole sont une « honte pour la démocratie », estime Erdogan

Par

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié vendredi de « honte pour la démocratie » les violences survenues mercredi au Capitole à Washington, estimant qu’elles avaient « choqué le monde entier ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié vendredi de « honte pour la démocratie » les violences survenues mercredi au Capitole à Washington, estimant qu’elles avaient « choqué le monde entier ».