Renvoi du procès d’un avocat soupçonné de voyeurisme sur trois stagiaires

Par

Le procès d’un avocat associé d’un grand cabinet d’affaires parisien, soupçonné d’avoir capturé avec son téléphone des images sous les jupes de trois stagiaires en 2014 et 2019, a été interrompu vendredi et renvoyé au 1er juillet afin que de nouvelles investigations soient menées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le procès d’un avocat associé d’un grand cabinet d’affaires parisien, soupçonné d’avoir capturé avec son téléphone des images sous les jupes de trois stagiaires en 2014 et 2019, a été interrompu vendredi et renvoyé au 1er juillet afin que de nouvelles investigations soient menées.