Projet gare du Nord: la Mairie de Paris accuse le gouvernement de « passer en force »

Par

La décision de l’Etat de délivrer le permis de construire au volet commercial du projet de transformation de la Gare du Nord est « incontestablement un déni de démocratie », a fustigé mercredi le premier adjoint à la Mairie de Paris Emmanuel Grégoire, accusant le gouvernement de « passer en force ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La décision de l’Etat de délivrer le permis de construire au volet commercial du projet de transformation de la Gare du Nord est « incontestablement un déni de démocratie », a fustigé mercredi le premier adjoint à la Mairie de Paris Emmanuel Grégoire, accusant le gouvernement de « passer en force ».