Nouvelles manifestations à Rangoun en dépit des mises en garde de l’armée

Par

Des manifestants ont commencé à se rassembler mardi à Rangoun, la principale ville de Birmanie, bravant les menaces de représailles lancées la veille par les généraux putschistes, selon des journalistes de l’AFP sur place.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des manifestants ont commencé à se rassembler mardi à Rangoun, la principale ville de Birmanie, bravant les menaces de représailles lancées la veille par les généraux putschistes, selon des journalistes de l’AFP sur place.