Coronavirus: des psychiatres craignent une « perte de chance » pour leurs patients

Par

L’épidémie de coronavirus et le confinement pourraient entraîner une « perte de chance » pour les 2,5 millions de personnes prises en charge en psychiatrie, s’alarment une centaine de médecins dans une tribune parue jeudi dans Le Parisien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’épidémie de coronavirus et le confinement pourraient entraîner une « perte de chance » pour les 2,5 millions de personnes prises en charge en psychiatrie, s’alarment une centaine de médecins dans une tribune parue jeudi dans Le Parisien.