« Pont aérien et maritime » français vers Beyrouth

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La France a mis en place un « pont aérien et maritime » afin d’acheminer plus de 18 tonnes d’aide médicale et près de 700 tonnes d’aide alimentaire vers Beyrouth après la gigantesque explosion qui a frappé la capitale libanaise, a annnoncé samedi soir le ministre français des Affaires étrangères.