Le stress post-traumatique en forte hausse à Hong Kong du fait des manifestations (étude)

Par

Près du tiers des adultes hongkongais ont présenté des signes de trouble de stress post-traumatique (PTSD) depuis le début de la mobilisation pro-démocratie en juin, qui a donné lieu à de graves violences dans les rues de l'ex-colonie britannique, selon une étude publiée vendredi dans le journal The Lancet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Près du tiers des adultes hongkongais ont présenté des signes de trouble de stress post-traumatique (PTSD) depuis le début de la mobilisation pro-démocratie en juin, qui a donné lieu à de graves violences dans les rues de l'ex-colonie britannique, selon une étude publiée vendredi dans le journal The Lancet.