Un militant antiesclavagiste français refoulé "par erreur" à son arrivée en Mauritanie

Par

Les autorités mauritaniennes ont refoulé vendredi le militant français antiesclavagiste Jean-Marc Pelenc à son arrivée à Nouakchott, mais il s'agissait d'une "erreur" et il pourra revenir "quand il le voudra", a annoncé l'instance officielle chargée de la défense des droits de l'homme dans ce vaste pays d'Afrique du Nord-Ouest.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les autorités mauritaniennes ont refoulé vendredi le militant français antiesclavagiste Jean-Marc Pelenc à son arrivée à Nouakchott, mais il s'agissait d'une "erreur" et il pourra revenir "quand il le voudra", a annoncé l'instance officielle chargée de la défense des droits de l'homme dans ce vaste pays d'Afrique du Nord-Ouest.