Iran: procès d’un opposant qui risque la peine de mort

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un opposant iranien, en exil plusieurs années en France puis arrêté en Iran, a été accusé lundi à l’ouverture de son procès à Téhéran de « corruption sur la terre », passible de la peine de mort selon le site internet des autorités judiciaires.