Ménard revient sur le couvre-feu des mineurs en sanctionnant les parents

Par

À Béziers, Robert Ménard, soutenu par le FN, a été contraint de modifier son couvre-feu pour les mineurs : son nouvel arrêté ne prévoit plus d'amende, mais envisage des poursuites pénales contre les parents.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Béziers, ville soutenue par le FN, Robert Ménard a été contraint de revoir son couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans non accompagnés : il n'y aura finalement pas d'amende, mais il y aura des poursuites contre les parents. La Ligue des droits de l'Homme contestait la légalité de ce texte devant le tribunal administratif de Montpellier. Le maire Robert Ménard a signé in extremis, le 7 juillet, un nouvel arrêté qui maintient le couvre-feu dans certains quartiers de sa ville mais modifie les sanctions encourues.