Bolivie: deux chefs militaire et policier s’alarment du climat de violence

Par

Deux hauts responsables de l’armée et de la police ont appelé lundi au dialogue face au climat de tension qui sévit en Bolivie, où les barrages routiers se sont multipliés pour protester contre un nouveau report des élections en raison de la pandémie de coronavirus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux hauts responsables de l’armée et de la police ont appelé lundi au dialogue face au climat de tension qui sévit en Bolivie, où les barrages routiers se sont multipliés pour protester contre un nouveau report des élections en raison de la pandémie de coronavirus.