Alteo Gardanne demande son placement en redressement judiciaire

Par
L’usine d’alumine Alteo de Gardanne (Bouches-du-Rhône) a annoncé mardi son intention de déposer auprès du tribunal de commerce de Marseille une demande d’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MARSEILLE (Reuters) - L’usine d’alumine Alteo de Gardanne (Bouches-du-Rhône) a annoncé mardi son intention de déposer auprès du tribunal de commerce de Marseille une demande d’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire.