Forte mobilisation contre le projet « Hercule » de réorganisation d’EDF

Par

Un agent d’EDF sur trois (32,4% de l’effectif total) était en grève jeudi à l’appel des syndicats de l’énergie, selon la direction, alors que les salariés ne désarment pas contre le projet « Hercule » de scission de l’électricien en trois entités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un agent d’EDF sur trois (32,4% de l’effectif total) était en grève jeudi à l’appel des syndicats de l’énergie, selon la direction, alors que les salariés ne désarment pas contre le projet « Hercule » de scission de l’électricien en trois entités.