Un rapport critique l’hébergement durable à l’hôtel d’adolescents placés

Par

Les adolescents confiés à l’Aide sociale à l’enfance (ASE) ne devraient pas être hébergés à l’hôtel plus de quelques jours car les conditions d’hébergement y sont « médiocres » et leur suivi « défaillant », affirme l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) dans un rapport sur la situation des Hauts-de-Seine publié lundi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les adolescents confiés à l’Aide sociale à l’enfance (ASE) ne devraient pas être hébergés à l’hôtel plus de quelques jours car les conditions d’hébergement y sont « médiocres » et leur suivi « défaillant », affirme l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) dans un rapport sur la situation des Hauts-de-Seine publié lundi.