Irak: Moqtada Sadr dissout ses « casquettes bleues », accusées d’avoir tué des manifestants

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le leader chiite irakien Moqtada Sadr a annoncé mardi la dissolution des « casquettes bleues », les combattants officiellement non armés de son importante faction des « brigades de la paix », impliquées dans de récents affrontements ayant fait huit morts parmi les manifestants antipouvoir.