Togo/présidentielle: le principal parti d’opposition dénonce l’interdiction de plusieurs de ses meetings

Par

Le principal parti d’opposition togolais, l’Alliance nationale pour le changement (ANC), a dénoncé mardi, l’interdiction ou la perturbation de plusieurs meetings de son candidat à la présidentielle du 22 février, Jean-Pierre Fabre, qui devaient se tenir dans le nord du Togo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le principal parti d’opposition togolais, l’Alliance nationale pour le changement (ANC), a dénoncé mardi, l’interdiction ou la perturbation de plusieurs meetings de son candidat à la présidentielle du 22 février, Jean-Pierre Fabre, qui devaient se tenir dans le nord du Togo.