Election américaine: la Chine dément toute cyber-ingérence après des accusations de Microsoft

Par

Pékin a démenti vendredi toute volonté d’ingérence dans l’élection présidentielle américaine du 3 novembre, dénonçant des accusations « inventées de toutes pièces » du géant informatique Microsoft, qui dit avoir détecté des cyberattaques venant notamment de Chine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pékin a démenti vendredi toute volonté d’ingérence dans l’élection présidentielle américaine du 3 novembre, dénonçant des accusations « inventées de toutes pièces » du géant informatique Microsoft, qui dit avoir détecté des cyberattaques venant notamment de Chine.