France: vague d’indignation après l’interdiction de distribuer des repas aux migrants

Par

Les défenseurs des migrants en France se sont indignés vendredi de l’interdiction faite aux associations non mandatées par l’État de distribuer des repas aux exilés à Calais (nord), une décision « intolérable » selon ces défenseurs prise par la préfecture locale sous « prétexte » de la situation sanitaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les défenseurs des migrants en France se sont indignés vendredi de l’interdiction faite aux associations non mandatées par l’État de distribuer des repas aux exilés à Calais (nord), une décision « intolérable » selon ces défenseurs prise par la préfecture locale sous « prétexte » de la situation sanitaire.