Le constructeur de poids lourds MAN veut supprimer un quart des effectifs

Par

Le constructeur allemand de poids lourds MAN, filiale du groupe Volkswagen, a annoncé vendredi qu’il comptait supprimer 9.500 emplois, soit un quart de ses effectifs dans le monde, dans le cadre d’un plan de restructuration mondial.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le constructeur allemand de poids lourds MAN, filiale du groupe Volkswagen, a annoncé vendredi qu’il comptait supprimer 9.500 emplois, soit un quart de ses effectifs dans le monde, dans le cadre d’un plan de restructuration mondial.