Après sa réélection, la présidente de Taïwan cible des médias chinois

Par

Les médias d'Etat chinois accusaient dimanche la présidente de Taïwan, réélue la veille à une large majorité pour un second mandat, de "tricherie" et cherchaient à discréditer sa victoire, vue comme un camouflet pour Pékin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les médias d'Etat chinois accusaient dimanche la présidente de Taïwan, réélue la veille à une large majorité pour un second mandat, de "tricherie" et cherchaient à discréditer sa victoire, vue comme un camouflet pour Pékin.