Le boulanger en grève de la faim contre l’expulsion de son apprenti conduit aux urgences

Par

Stéphane Ravacley, boulanger de Besançon en grève de la faim depuis plus d’une semaine pour protester contre l’expulsion de son apprenti guinéen, a fait un malaise mardi et a été conduit aux urgences, a-t-il indiqué à l’AFP.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Stéphane Ravacley, boulanger de Besançon en grève de la faim depuis plus d’une semaine pour protester contre l’expulsion de son apprenti guinéen, a fait un malaise mardi et a été conduit aux urgences, a-t-il indiqué à l’AFP.