La chercheuse française détenue en Iran cesse sa grève de la faim, selon son avocat

Par

La chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, détenue depuis juin en Iran, a mis fin mercredi à la grève de la faim qu’elle observait depuis le 24 décembre pour protester contre son incarcération, a annoncé son avocat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, détenue depuis juin en Iran, a mis fin mercredi à la grève de la faim qu’elle observait depuis le 24 décembre pour protester contre son incarcération, a annoncé son avocat.