Nouveau coronavirus: « beaucoup trop tôt » pour prédire une fin de l’épidémie

Par

Il est encore « beaucoup trop tôt » pour prédire une fin de l’épidémie provoquée par un nouveau coronavirus apparu en Chine, a mis en garde mercredi l’Organisation mondiale de la santé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est encore « beaucoup trop tôt » pour prédire une fin de l’épidémie provoquée par un nouveau coronavirus apparu en Chine, a mis en garde mercredi l’Organisation mondiale de la santé.