L’Iran « suspend » sa « coopération » dans plusieurs domaines avec l’UE

Par

Téhéran a condamné « fermement » lundi soir les nouvelles sanctions annoncées par l’Union européenne à l’encontre de huit responsables iraniens et annoncé rompre en représailles « tout dialogue sur les droits humains » avec les Vingt-Sept et la « coopération résultant de ce dialogue ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Téhéran a condamné « fermement » lundi soir les nouvelles sanctions annoncées par l’Union européenne à l’encontre de huit responsables iraniens et annoncé rompre en représailles « tout dialogue sur les droits humains » avec les Vingt-Sept et la « coopération résultant de ce dialogue ».