Libye: l’Onu exhorte les dirigeants à privilégier l’intérêt national

Par

L’Onu a affirmé lundi que le dialogue libyen sous l’égide des Nations unies, prévu en Tunisie début novembre pour tenter de sortir la Libye du chaos, serait ouvert aux dirigeants ne visant pas de postes gouvernementaux mais pensant d’abord à « leur pays ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Onu a affirmé lundi que le dialogue libyen sous l’égide des Nations unies, prévu en Tunisie début novembre pour tenter de sortir la Libye du chaos, serait ouvert aux dirigeants ne visant pas de postes gouvernementaux mais pensant d’abord à « leur pays ».