Médias: le président algérien veut une loi criminalisant les « discours de haine »

Par

Le nouveau président algérien Abdelmadjid Tebboune veut une loi criminalisant les « discours de haine », qui ont proliféré ces derniers mois, notamment sur les réseaux sociaux, selon un communiqué de la présidence diffusé lundi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le nouveau président algérien Abdelmadjid Tebboune veut une loi criminalisant les « discours de haine », qui ont proliféré ces derniers mois, notamment sur les réseaux sociaux, selon un communiqué de la présidence diffusé lundi.