Puigdemont dénonce la violation du droit par Madrid, en arrivant au Parlement européen

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Espagne « ne respecte plus l’Etat de droit » de l’Union européenne, a dénoncé lundi l’ancien président indépendantiste catalan Carles Puigdemont, en pénétrant pour la première fois au Parlement européen à Strasbourg pour prendre son siège d’eurodéputé.