Lyon: jusqu’à 8 ans ferme requis pour les membres d’un réseau d’immigration clandestine

Par

Des peines de six mois avec sursis à huit ans de prison ferme ont été requises jeudi à Lyon contre onze personnes jugées après le démantèlement en 2018 d’une filière d’immigration clandestine entre l’Italie et la France, qui a permis l’entrée de plus d’un millier de migrants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des peines de six mois avec sursis à huit ans de prison ferme ont été requises jeudi à Lyon contre onze personnes jugées après le démantèlement en 2018 d’une filière d’immigration clandestine entre l’Italie et la France, qui a permis l’entrée de plus d’un millier de migrants.