Pompeo accuse l’ONU d’un « parti pris anti-Israël » après la diffusion d’un rapport

Par

La diffusion d’une liste de sociétés opérant dans les colonies israéliennes, considérées comme illégales par le droit international, illustre « le parti pris anti-Israël » de l’ONU, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La diffusion d’une liste de sociétés opérant dans les colonies israéliennes, considérées comme illégales par le droit international, illustre « le parti pris anti-Israël » de l’ONU, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.